Exposition solaire professionnelle et santé de la peau et des yeux : le projet EXPOLUX

Le 2 décembre dernier, notre équipe LEHA a lancé le projet EXPOLUX, avec le soutien de la Fondation Bordeaux Université. Bravo aux responsables scientifiques Audrey COUGNARD-GREGOIRE et Cécile DELCOURT.

La peau et les yeux sont les principaux organes cibles d’une exposition aigue et prolongée aux rayonnement ultraviolets (UV) solaires. Les affections majeures voire irréversibles touchant ces organes (cancers cutanés, cataracte et dégénérescence maculaire liée à l’âge) font de la prévention de l’exposition aux UV solaires, un enjeu sanitaire important.
Les travailleurs exerçant à l’extérieur sont donc particulièrement à risque de ces pathologies du fait de leur exposition cumulée importante aux UV. Cependant, bien que l’ensemble du rayonnement UV a été classé en tant que “cancérogène certain pour l’homme (groupe 1)” en 2009 par le centre International de Recherche sur le cancer (CIRC), les risques pour la santé, liés aux surexpositions solaires professionnelles, ne sont pas reconnus. Ainsi, ni le cancer cutané ni la cataracte ne sont inscrites aux registres des maladies professionnelles de la Sécurité Sociale.

Le projet a pour objectifs :

  • l’identification des métiers à haut risque pour lesquels des efforts particuliers de prévention et/ou de prise en charge pourraient être particulièrement utiles
  • la quantification de l’impact sanitaire de l’exposition professionnelle solaire sur la santé de la peau et des yeux des travailleurs, ce qui est nécessaire à la reconnaissance de ces pathologies en tant que maladies professionnelles.

EXPOLUX sera conduit dans la plus grande cohorte généraliste française Constances.

Le projet est soutenu par les mécènes : l’association Sécurité Solaire avec l’appui des Entreprises Contre le Cancer et de la Ligue contre le cancer (Comité 92), les groupes Sanofi et Zeiss.

Département de recherche santé publique Université de Bordeaux logo_ISPED logo_INRIA logo_HONcode