Maude Wagner doctorante BPH Inserm – université de Bordeaux lauréate du Prix France L’Oréal-UNESCO 2019

Maude Wagner doctorante au Centre de recherche BPH Inserm -université de Bordeaux fait partie des 35 lauréates du Prix France L’Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » 2019 (For Women In Science FWIS).

L’Oréal a toujours réservé une place primordiale à la science dans son activité. La firme est aussi championne mondiale de l’égalité hommes-femmes et convaincue que les femmes sont capables d’apporter une immense contribution dans le développement de la science. Malheureusement, elles ne sont pas assez bien représentées à tous les niveaux. La Fondation L’Oréal et l’UNESCO s’associent dans ce combat pour une science inclusive et décernent des Bourses « Pour les Femmes et la Science ».

Cette année, le jury du concours composé de membres émérites de la communauté scientifique et de l’Académie des sciences était présidé par la Pr Laure Saint-Raymond, mathématicienne membre de l’Académie des Sciences et professeur à l’École Normale Supérieure de Lyon. Parmi les 820 candidatures initiales, le jury a sélectionné 35 projets pour la qualité et la variété des thématiques abordées ainsi que l’originalité des points de vue et des méthodes employées. Les travaux qui ont retenu l’attention portent sur des thèmes au cœur des préoccupations de la Fondation L’Oréal et de l’UNESCO, ainsi qu’aux défis de notre société dans un contexte de développement durable.

La cérémonie officielle de remise des Prix s’est tenue le 8 octobre 2019, dans le Grand Amphithéâtre du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris, un lieu magistral au passé scientifique classé monument historique. Au cours de la cérémonie inaugurée par Alexandra Palt, Directrice générale de la Fondation L’Oréal, Maude Wagner a reçu son Prix en présence d’Yves Saint Geours, président de la Commission Nationale Française de l’UNESCO et de Jean-Paul Agon, Président-Directeur Général de l’Oréal France.

Outre le Prix prestigieux et l’obtention d’une bourse de 15 000€ qu’elle utilisera dans l’élaboration de ses futures recherches, Maude Wagner a pu bénéficier de formations liées au leadership et à la valorisation des sciences durant les deux jours précédant la cérémonie. Par ailleurs, elle entre désormais dans le réseau très resserré des partenaires privilégiés de l’UNESCO et sera l’invitée permanente des événements organisés par l’institution.

En savoir plus sur Maude Wagner

Formée à l’université de Bordeaux, en Licence de Mathématiques Appliquées aux Sciences Sociales puis en Master de Santé Publique à l’ISPED, Maude Wagner est aujourd’hui en 3ème année de doctorat en Santé Publique au sein du Centre de recherche BPH Inserm -université de Bordeaux.  Elle effectue ses recherches sous la co-direction de la chercheuse biostatisticienne Cécile Proust-Lima de l’équipe Biostatistique et de la chercheuse en épidémiologie Cécilia Samieri de l’équipe Expositions vie entière, santé, vieillissement – LEHA. Son sujet de thèse porte essentiellement sur la modélisation de trajectoires de facteurs modifiables liés au mode de vie (ex. habitudes alimentaires, activité physique) et à la santé cardiométabolique (ex. obésité, hypertension, diabète) au cours de la phase préclinique/prodromale de la maladie d’Alzheimer, afin d’identifier des fenêtres temporelles clés d’intervention. Pour cela, elle applique des modèles statistiques adaptés et innovants sur des données de cohortes française (l’étude des Trois Cités) et américaine (la Nurses’ Health Study).

 

 

logo_ISPED logo_SFR-santepublique-societe logo_CHU-Bordeaux logo_Institut-Bergonie logo_INRIA logo_ANRS logo_ARS logo_Charles-Perrens logo_IFSTTAR logo_HONcode