Le projet SHIVA coordonné par l’équipe Vintage retenu à l’appel à projets “Recherche Hospitalo‐Universitaire en santé” (RHU4)

Le projet SHIVA, coordonné par le Pr Stéphanie Debette (BPH, équipe VINTAGE) et co-coordonné par le Pr Thierry Couffinhal (Inserm U1034), a été retenu pour un financement de 8,2 M€ dans le cadre de l’appel à projets « Recherche Hospitalo-Universitaire en santé » (RHU) du Programme d’Investissement d’Avenir visant à soutenir des projets de recherche innovants et de grande ampleur dans le domaine de la santé.

Porté par l’Université de Bordeaux, SHIVA « Prévenir le déclin cognitif et la démence en combattant la maladie des petites artères occulte » porte sur la maladie des petits vaisseaux cérébraux, une des principales causes d’accident vasculaire cérébral, de déclin cognitif et de démence dans la population.

Le projet vise à mieux comprendre les déterminants et conséquences de la maladie des petits vaisseaux cérébraux par des approches innovantes, à développer de nouvelles approches diagnostiques et préventives personnalisées et à accélérer la découverte de nouvelles cibles thérapeutiques.

Ce projet réunit des équipes de recherche complémentaires de l’Université de Bordeaux (dont 6 équipes du centre BPH! VINTAGE, LEHA, BIOSTAT, EPICENE, HEALTHY, Psycho, SISTM, mais également les équipes Inserm U1034, CNRS U5293); des services cliniques des CHU de Bordeaux, APHP-Broca et de l’Hôpital National d’Ophtalmologie de Paris; 3 PME françaises (Fealinx, Qynapse et Imagine-Eyes) pour relever ce défi majeur de santé publique.

 

Résumé du projet

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la démence sont les causes les plus fréquentes de handicap neurologique lié à l’âge. Les lésions vasculaires cérébrales contribuent fortement à la survenue de démence, pas uniquement suite à un AVC, mais aussi, beaucoup plus souvent, dans le cadre de lésions cérébrovasculaires « occultes », détectables en imagerie cérébrale. Leur cause principale est la maladie des petits vaisseaux cérébraux (MPVC). La MPVC occulte est très fréquente en population âgée où elle constitue un puissant prédicteur du risque d’AVC et de démence. Une meilleure détection et prise en charge de la MPVC occulte aurait un impact majeur sur la prévention du handicap et des coûts liés aux AVC et à la démence. Notre programme de recherche vise à développer une prise en charge personnalisée de la MPVC pour prévenir ses complications et à accélérer la découverte de nouvelles cibles thérapeutiques.

A partir de données issues de grandes cohortes complémentaires couvrant le spectre clinique de la MPVC nous proposons de:

-Améliorer le diagnostic et la caractérisation de la MPVC en développant de nouvelles méthodes intégratives de quantification des biomarqueurs d’imagerie (cerveau, microvaisseaux rétiniens), sur une plateforme informatique dédiée, conduisant à de nouveaux logiciels/dispositifs médicaux

-Déterminer une signature de biomarqueurs sanguins de la MPVC à l’aide de technologies à haut débit pour améliorer la détection des sujets à haut risque et la compréhension des mécanismes de cette maladie

-Identifier et explorer de potentielles cibles thérapeutiques (bioinformatique et expérimentation) pour la MPVC

-Optimiser la prédiction personnalisée du risque de complications de MPVC en utilisant des approches analytiques innovantes (intelligence artificielle); et inclure les meilleurs algorithmes de prédiction dans les logiciels/dispositifs médicaux

-Proposer des recommandations pragmatiques pour la prise en charge de la MPVC, fondées sur une analyse exhaustive de l’évidence scientifique, d’avis de groupes d’experts, et des considérations éthiques

 

 

 

logo_ISPED logo_SFR-santepublique-societe logo_CHU-Bordeaux logo_Institut-Bergonie logo_INRIA logo_ANRS logo_ARS logo_Charles-Perrens logo_IFSTTAR logo_HONcode