Publication de l’ouvrage « Vers une recherche reproductible : Faire évoluer ses pratiques »

Disponible via l’archive ouverte HAL :https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02144142, ce livre s’adresse à tout acteur de la recherche scientifique (chercheur.euse, personnel de soutien à la recherche) qui se pose des questions sur la recherche reproductible ou souhaite améliorer ses pratiques.

Ce livre a été rédigé dans le cadre d’un book sprint sur la reproductibilité de la recherche organisé par l’Unité régionale de formation à l’information scientifique et technique (Urfist) de Bordeaux du 15 au 19 avril 2019.

Plusieurs rubriques illustrent les problématiques concrètes de la recherche reproductible.Chaque chapitre propose une gamme de solutions, allant de la plus facile à mettre en œuvre à la plus technique.

 

Résumé

Pour un chercheur, il n’y a rien de plus frustrant que l’impossibilité de reproduire des résultats majeurs obtenus quelques mois auparavant. Les causes de ce type de déconvenues sont multiples et parfois pernicieuses. Ce phénomène participe à ce que certains identifient comme une “crise de la reproductibilité de la recherche”.

Cet ouvrage considère un ensemble de situations et de pratiques potentiellement dangereuses afin d’illustrer et de mettre en évidence les symptômes de la non-reproductibilité dans la recherche. À chaque fois, il propose un éventail de solutions allant de bonnes pratiques faciles et rapides à implémenter jusqu’à des outils plus techniques, tous gratuits et mis à l’épreuve par les auteurs eux-mêmes.

Dans ce livre rédigé lors d’un book sprint, étudiants, ingénieurs et chercheurs devraient trouver des moyens efficaces et à leur portée pour améliorer leurs pratiques de la recherche reproductible.

 

Les auteurs

Loïc Desquilbet, professeur en biostatistique et en épidémiologie clinique à l’école nationale vétérinaire d’Alfort

Boris Hejblum, maître de conférence en biostatistique à l’ISPED à l’Université de Bordeaux, rattaché à l’équipe SITSM dans le centre Inserm U1219 Bordeaux Population Health et Inria Bordeaux Sud-Ouest

Arnaud Legrand, chercheur dans le domaine de l’évaluation (simulation, observation, statistiques, analyse de traces) et l’optimisation de performance de grandes infrastructures de calcul au Laboratoire d’informatique de Grenoble (LIG), pilote de l’équipe Polaris (Inria), co-pilote du Mooc “Recherche reproductible”

Pascal Pernot, physico-chimiste et directeur de recherches au CNRS au Laboratoire de Chimie Physique à l’Université Paris-Sud

Nicolas Rougier, chercheur en neurosciences computationnelles, membre de l’équipe Mnemosyne project (Inria) en association avec l’Institut des maladies neurodégénératives, le Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique, l’Université de Bordeaux et le CNRS.

 

logo_ISPED logo_SFR-santepublique-societe logo_CHU-Bordeaux logo_Institut-Bergonie logo_INRIA logo_ANRS logo_ARS logo_Charles-Perrens logo_IFSTTAR logo_HONcode