Bon anniversaire, MAVIE !

L’observatoire MAVIE, étude nationale sur les accidents de la vie courante, fête sa première année d’existence.
En un an, 25000 volontaires (sur les 100 000 attendus), se sont déjà mobilisés et permettent de dégager les premiers résultats de l’étude et d’initier le développement de MAVIE-Lav, un outil de e-santé pour la prévention des accidents de la vie courante.

Le MAVIE-Lab : une innovation e-santé pour la prévention des risques

Le nombre de volontaires recruté aujourd’hui permet, d’ores et déjà, d’entamer la construction d’un nouvel outil : le MAVIE-Lab. Positionné comme un produit de e-santé, ce service offrira aux volontaires une véritable exploitation personnalisée des résultats issus de la contribution de l’ensemble des participants. Concrètement, le MAVIE-Lab leur permettra d’évaluer leur niveau de risque et d’expérimenter virtuellement les solutions de prévention les plus appropriées. Leur précision repose donc sur la participation du plus grand nombre. Les utilisateurs pourront ainsi mesurer l’impact réel de chaque type de prévention sur leur risque et choisir eux-mêmes les méthodes de prévention les plus adaptées à leurs besoins. Quatre domaines de la vie quotidienne seront couverts : les activités sportives, les activités domestiques, les loisirs, l’espace public.
Avec le MAVIE-Lab, le volontaire n’est plus simplement acteur de la recherche en santé publique, il devient utilisateur, interprète des connaissances issues de l’étude en temps réel.
L’outil sera disponible gratuitement pour l’ensemble des volontaires MAVIE courant 2016.

 

L’effet cohorte : des résultats déjà concrets

Les données récoltées depuis le lancement ont déjà permis de présenter des résultats intermédiaires publiés sur les réseaux sociaux de l’étude3. Ce sont notamment 10 % des volontaires MAVIE qui déclarent un accident de la vie courante au cours des 12 derniers mois. La contribution des 25 000 premiers volontaires permettra, dès 2016, des avancées significatives dans la connaissance de ces risques. Il est pourtant essentiel de poursuivre le recrutement. L’étude a besoin de mobiliser 100 000 volontaires pour que l’éventail des accidents de la vie courante puisse être correctement appréhendé.
Sur ses réseaux sociaux, dans ses pages d’informations, par l’intermédiaire de son forum, l’observatoire MAVIE est aussi un portail de l’actualité en santé, société et prévention.

logo_ISPED logo_SFR-santepublique-societe logo_CHU-Bordeaux logo_Institut-Bergonie logo_INRIA logo_ANRS logo_ARS logo_Charles-Perrens logo_IFSTTAR logo_HONcode