Épidémiologie développementale, promotion de la santé mentale et de la réussite éducative – HEALTHY

L’équipe Healthy est un groupe multidisciplinaire composé d’épidémiologistes, de biostatisticiens, de psychologues et de pédopsychiatres ayant pour objectif de générer des connaissances sur l’épidémiologie des problèmes de santé mentale (PSM) et leurs conséquences globales au cours de la vie (i.e. de la conception à l’âge adulte), notamment sur l’éducation et la réussite professionnelle, et de tester des interventions en promotion de la santé visant à prévenir les PSM et leurs répercussions personnels, sociales et économiques.
L’équipe est dirigée par Sylvana Côté (chercheur Inserm, Chaire en psychopathologie développementale de l’Idex de l’université de Bordeaux) et co-dirigée par Cédric Galéra (pédopsychiatre, professeur des universités, praticien hospitalier à l’université de Bordeaux et l’hôpital Charles Perrens).

Objectifs

L’équipe continue de produire des connaissances en épidémiologie de la santé mentale, tout en élargissant son travail à des bases de données longitudinales provenant de plusieurs cohortes de pays industrialisées (France, Canada, Royaume-Uni, Norvège, États Unis) auxquelles les membres de l’équipe ont accès. Ces données doivent être analysées avec des méthodes statistiques de pointe relevant de la santé publique numérique afin de continuer à profiter au développement des connaissances en santé et en éducation. A cet effet, les membres travaillent à la mise en place du programme de santé publique digitale de l’Université de Bordeaux.  Concernant le volet expérimental, l’équipe Healthy devient actuellement l’épicentre d’une série d’essais randomisés en promotion de la santé. En outre, des expérimentations en promotion de la santé à la petite enfance sont réalisées en France et au Canada par les membres de l’équipe à partir de la plateforme EUCLID (EUropean CLInical Trials Platform & Development).  Afin d’avoir un impact social, l’équipe mobilisera les ressources humaines et financières destinées à l’exploitation des données de cohortes existantes, et d’autre part, collectera de nouvelles données, notamment par l’expérimentation de stratégies éducatives fondées sur les meilleures pratiques, la bienveillance et la rigueur scientifique.

 

Axes

Les travaux de l’équipe Healthy visent à mieux comprendre l’interaction entre les différents facteurs de risque pour les PSM au cours de la vie et à améliorer l’efficacité des interventions en promotion et prévention des PSM chez les enfants et les jeunes adultes. Les travaux des membres de l’équipe sont centrés autour de deux axes.

 

  • Identifier les facteurs de risque et de protection pour les problèmes de santé mentale (PSM) au cours de la vie

Les travaux du premier axe visent à faire progresser les connaissances en épidémiologie du développement humain de la conception à l’âge adulte (approche ‘life span’). Nous étudions les facteurs de risque biologiques et sociaux pour les PSM adultes et comment ces facteurs interagissent au cours de la vie. Nous procédons à des analyses approfondies des facteurs de risque et évaluerons l’impact sur la réussite scolaire (au cours de l’enfance et de l’âge adulte, à l’Université) et éventuellement sur le devenir professionnel. Pour ce faire, les membres de l’équipe travaillent avec des données de cohortes en population générale.  La cohorte i-Share (n≈20 000 étudiants) comprend des données rétrospectives et prospectives sociodémographiques, familiales, scolaires, de santé physique et mentale, mais aussi des données de type biomarqueurs au travers de mesures génétiques, de protéines de l’inflammation ainsi qu’une banque d’imagerie cérébrale unique. La cohorte a été financée dans le cadre de l’appel d’offres Investissement d’avenir et est une des cohortes principales utilisées par les membres de l’équipe.

Certains des membres de l’équipe mènent des travaux afin d’identifier les facteurs de risque et de protection devant être ciblés dans les programmes de prévention.8,14,22,30-35  Ces travaux reposent sur l’utilisation d’un ensemble d’études longitudinales Françaises (EDEN, ELFE, i-Share), britanniques (ALSPAC, BMCS) et Canadiennes (ELEMQ, ELEM, ELNEJ, ELDEQ, EJNQ) ayant un suivi régulier à partir de la naissance de familles avec de jeunes enfants. Dans la plupart de ces cohortes, les informations génomiques et en imagerie cérébrale s’ajoutent aux données individuelles, familiales scolaires et socio-professionnelles.  Les bases de données sont des mégas donnés : elles comprennent des centaines de milliers de variables sur plusieurs milliers d’individus issus de la population générale. 

L’équipe Healthy est particulièrement bien positionnée pour continuer à mobiliser pendant les prochaines années les ressources humaines et financières nécessaires à l’exploitation des cohortes à l’aide des méthodes d’analyses classiques et des nouvelles avancées en statistique et ce, pour deux raisons. Premièrement, certains membres de l’équipe possèdent une solide expertise d’analyses de ces bases de données qu’ils ont contribué à construire.  Deuxièmement, l’ancrage de l’équipe au BPH est un élément clé puisqu’il permet de contribuer et de profiter de la création du très innovant programme d’École Universitaire de Recherche en Santé Publique Numérique (Directeur Rodolphe Thiébaut) financé dans le cadre du PIA3. Il est fondé sur la collaboration de partenaires à la fois académiques et industriels au niveau local et international.

 

  • Etudes expérimentales pour la promotion de la santé mentale et de la réussite scolaire

Ce volet comporte des études qui testeront l’efficacité d’interventions à destination a) des enfants d’âges préscolaire ou scolaire et b) des étudiants universitaires.

Études chez les enfants.

Les études économiques indiquent que les investissements dans l’éducation préscolaire (e. g. les services de garde en crèche) pour les enfants de milieux défavorisés offrent un retour social sur l’investissement de l’ordre de 7-10% par année. Les économies sont réalisées grâce à l’augmentation du niveau académique, la réduction de l’incidence de maladies physiques et mentales et la réduction de la criminalité. Ces calculs de rentabilité sont fondés sur des essais randomisés soulignant l’importance d’agir dès la petite enfance afin de promouvoir le développement des compétences sociales, notamment des enfants issus de familles défavorisées. Toutefois, des études expérimentales démontrant l’efficacité de tels programmes n’ont pas été réalisées dans des sociétés avec des économies redistributives comme celle de la France, où des services de soins et d’éducation préscolaire sont déjà offerts sur une base universelle.

Avec la nouvelle équipe Healthy, nous évaluerons l’efficacité et la rentabilité de programmes de formation des professionnels qui travaillent auprès des enfants d’âges préscolaires. L’intervention en crèche visant l’amélioration des pratiques éducatives, notamment le soutien à la promotion des compétences sociales des enfants issus de milieux défavorisés.  Le programme ‘Accompagne Moi’ sera déployé dans 60 crèches situées dans 4 régions de la France (Aquitaine, Hauts de France, Bassins miniers, région Parisienne). Il s’agit d’un essai randomisé en grappes ou les crèches seront assignées au hasard à un programme de soutien à la qualité des pratiques éducative vs à une condition contrôle. Cette étude, dont l’INSERM est le promoteur et l’épicentre est à Bordeaux, permettra de générer de nouvelles connaissances sur l’efficacité de différentes modalités éducatives pour les jeunes enfants ainsi que sur les mécanismes d’action et les modificateurs d’effets. Les connaissances générées par l’étude sont cruciales pour optimiser l’utilisation des ressources visant à promouvoir la santé et le bien-être et de réduire les inégalités sociales en éducation et en santé dès la petite enfance.

Le même essai est réalisé parallèlement à Montréal par la directrice de l’équipe, en collaboration avec EUCLID et la plateforme d’étude clinique du CHU Ste Justine (Université de Montréal). Les équipes de recherche autant que les équipes d’intervention de Bordeaux et Montréal co-développent les procédures d’évaluation, le contenu et l’implantation de l’intervention. Les essais sont financés par des fondations philanthropiques (France) et par les Instituts de Recherche en Santé du Canada et débuteront à l’automne 2019.

 

Études chez les étudiants universitaires.

Une fois leurs études terminées, les jeunes passent la majeure partie de leur temps au travail. Le monde du travail s’est considérablement transformé au cours des vingt dernières années. Les «travailleurs du savoir » – une catégorie qui englobe tant les travailleurs des centres d’appels que les ingénieurs, les enseignants ou les employés du secteur des finances – contribuent d’une manière de plus en plus décisive à la réussite économique des pays développés (OCDE, 2007). La capacité des individus à tirer parti des avantages de cette nouvelle économie de la connaissance dépend largement de la santé, de l’éducation, des compétences, et des aptitudes individuelles (« skills »), c’est-à-dire de la qualité du capital humain. Ce constat nous amène à accorder une importance considérable à son développement, son maintien et son amélioration tout au cours de la vie. L’éducation précoce, l’éducation soutenue, le renforcement des capacités de résilience des individus, notamment les plus vulnérables, représentent des sources de croissance économique dont la mission n’a jamais été aussi stratégique. A cet effet, l’équipe Healthy vise à concevoir, mettre en œuvre et valider une stratégie innovante basée sur une approche de e-santé pour renforcer les capacités des étudiants en matière de santé mentale. Cette intervention, réalisée via une application Web sur le bien-être psychologique, visant à améliorer la littératie en santé mentale et à surmonter la stigmatisation, fournira une ressource d’auto-évaluation et suggérera des ressources de soutien disponibles localement. Le programme bénéficiera de notre succès dans le recrutement de la cohorte i-Share et sera niché à l’intérieur de celle-ci. Dans l’ensemble, ce projet représente une étape majeure dans la compréhension et la gestion des PSM chez les étudiants.

Plan de développement d’interventions en promotion de la santé utilisant l’intelligence artificielle.
Les essais randomisés de l’axe 2 profiteront des avancées technologiques en Intelligence Artificielle (IA) afin de développer des outils d’intervention pour améliorer les compétences et les habiletés des professionnels de la petite enfance et des étudiants universitaires. Sur le modèle des programmes de coach personnalisé en santé (p. ex. LARK; https://www.web.lark.com), nous développeront des interventions adaptées aux profils et aux besoins variés des individus. L’intervention vise à favoriser l’autonomisation (« empowerment ») des professionnels et des étudiants. Ces impacts potentiels d’autonomisation de l’IA sont particulièrement prometteurs dans une perspective de prévention des problèmes et des inégalités en santé mentale.  Nous mettrons en place des recueils de données en continu dans les expérimentations en nous appuyant sur l’utilisation de l’IA auprès des individus aux prises avec un problème de santé mentale ou de troubles des apprentissages.28,29 Nous recueillerons du matériel biologique afin de mieux comprendre en quoi la réduction de l’exposition à différents facteurs de stress (p. ex. agressions en garderie, examens et concours à l’Université) peuvent influencer les mécanismes biologiques (notamment du stress et de la neuro-inflammation) et sociaux.



Principales publications

  1. Heckman JJ, Mosso S. The Economics of Human Development and Social Mobility. Annu Rev Econ. 2014;6:689-733
  2. Japel C, Tremblay RE, Côté S. La qualité, ça compte! Résultats de l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec concernant la qualité des services de garde. Choix IRPP. 2005;11(4).
  3. OCDE. Petite enfance, grands défis IV : Le suivi de la qualité dans les services d’éducation et d’accueil des jeunes enfants. Paris, France: OCDE;2015.
  4. Petitclerc A, Côté S, Doyle O, Burchinal M, Herba C, Zachrisson HD, Boivin M, Tremblay RE, Tiemeier H, Jaddoe V. Who uses early childhood education and care services? Comparing socioeconomic selection across five western policy contexts. Int. J. Child Care Educ. Policy. 2017;11(1):3.
  5. Côté SM, Doyle O, Petitclerc A, Timmins L. Child care in infancy and cognitive performance until middle childhood in the Millennium Cohort Study. Child Dev. 2013;84(4):1191-1208.
  6. Geoffroy M-C, Séguin JR, Lacourse É, Boivin M, Tremblay RE, Côté SM. Parental characteristics associated with childcare use during the first 4 years of life: Results from a representative cohort of Québec families. 2012;103(1):76-80.
  7. Côté SM, Boivin M, Nagin DS, Japel C, Xu Q, Zoccolillo M, Junger M, Tremblay RE. The role of maternal education and non-maternal care services in the prevention of children’s physical aggression. Arch Gen Psychiatry. 2007;64(11):1305-1312.
  8. Orri M, Galera C, Turecki G, Forte A, Renaud J, Boivin M, Tremblay RE, Cote SM, Geoffroy MC. Association of Childhood Irritability and Depressive/Anxious Mood Profiles With Adolescent Suicidal Ideation and Attempts. JAMA Psychiatry. 2018.
  9. Geoffroy M-C, Côté SM, Giguere C-E, Dionne G, Zelazo PD, Tremblay RE, Boivin M, Seguin JR. Closing the gap in academic readiness and achievement: The role of early childcare. J Child Psychol Psychiatry. 2010;51(12):1359-1367.
  10. Laurin JC, Geoffroy M-C, Boivin M, Japel C, Raynault M-F, Tremblay RE, Côté SM. Child care services, socioeconomic inequalities, and academic performance. Pediatr. 2015;136(6):1112-1124.
  11. Herba CM, Tremblay RE, Boivin M, Liu X, Mongeau C, Séguin JR, Côté SM. Maternal depressive symptoms and children’s emotional problems can early child care help children of depressed mothers? JAMA Psychiatry. 2013;70(8):830-838.
  12. Charrois J, Côté SM, Japel C, Séguin JR, Paquin S, Tremblay RE, Herba CM. Child-care quality moderates the association between maternal depression and children’s behavioural outcome. J Child Psychol Psychiatry. 2017;58(11):1210-1218.
  13. Ahun MN, Consoli A, Pingault JB, Falissard B, Battaglia M, Boivin M, Tremblay RE, Côté SM. Maternal depression symptoms and internalising problems in the offspring: the role of maternal and family factors. European child & adolescent psychiatry. 2017.
  14. Côté SM, Boivin M, Liu XC, Nagin DS, Zoccolillo M, Tremblay RE. Depression and anxiety symptoms: onset, developmental course and risk factors during early childhood. J Child Psychol Psychiatry. 2009;50(10):1201-1208.
  15. Côté SM, Ahun MN, Vitaro F, Liu X, Herba CM, Brendgen M, Geoffroy M-C, Boivin M, Melchior M, Tremblay RE. The long-term associations between maternal depression and internalizing problems in the offspring: A search for mediators in a 15-year population based study. J Am Acad Child Adolesc Psychiatry. 2018.
  16. Tremblay RE, Vitaro F, Côté SM. Developmental Origins of Chronic Physical Aggression: A Bio-Psycho-Social Model for the Next Generation of Preventive Interventions. Annu Rev Psychol. 2018;69:383-407.
  17. Ouellet-Morin I, Côté SM, Vitaro F, Hébert M, Carbonneau R, Lacourse É, Turecki G, Tremblay RE. Effects of the MAOA gene and levels of exposure to violence on antisocial outcomes. Br. J. Psychiatry. 2016;208(1):42-48.
  18. Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. Politique gouvernementale de prévention en santé. 2018; http://www.msss.gouv.qc.ca/ministere/politique-prevention-sante/.
  19. Raynault M-F, Côté D. Services de garde et clientèles vulnérables – Synthèse des connaissances sur l’accessibilité et l’utilisation des services de garde: leçons pour le Québec. Rapport de recherche Présenté à France Veilleux, directrice Direction de la recherche, de l’évaluation et de la statistique Ministère de la Famille;2014.
  20. Banerjee A, Duflo E, Goldberg N, Karlan D, Osei R, Pariente W, Shapiro J, Thuysbaert B, Udry C. Development economics. A multifaceted program causes lasting progress for the very poor: evidence from six countries. Science (New York, N.Y.). 2015;348(6236):1260799.
  21. Webster-Stratton C. 30th Annual Faculty Lecture. University of Washington. 2006.
  22. Côté SM, Vaillancourt T, LeBlanc JC, Nagin DS, Tremblay RE. The development of physical aggression from toddlerhood to pre-adolescence: A nation wide longitudinal study of Canadian children. J Abnorm Child Psychol. 2006;34(1):71-85.
  23. Côté SM, Vaillancourt T, Barker ED, Nagin DS, Tremblay RE. The joint development of physical and indirect aggression: Predictors of continuity and change during early childhood. Dev Psychopathol. 2007;19(1):37-55.
  24. Scott S, Knapp M, Henderson J, Maughan B. Financial cost of social exclusion: follow up study of antisocial children into adulthood. BMJ. 2001;323(7306):191.
  25. Clark C, Rodgers B, Caldwell T, Power C, Stansfeld S. Childhood and adulthood psychological ill health as predictors of midlife affective and anxiety disorders: the 1958 British Birth Cohort. Arch Gen Psychiatry. 2007;64(6):668-678.
  26. Geoffroy MC, Gunnell D, Power C. Prenatal and childhood antecedents of suicide: 50-year follow-up of the 1958 British Birth Cohort study. Psychol Med. 2014;44(6):1245-1256.
  27. Larose MP, Ouellet-Morin I, Vitaro F, Geoffroy MC, Ahun M, Tremblay RE, Côté SM. Impact of a Child Care-Based Social Skills Training Program on Children’s Level of Stress: A Cluster-Randomized Controlled Trial. J Child Psychol Psychiatry. soumis.
  28. Yun SS, Choi J, Park SK, Bong GY, Yoo H. Social skills training for children with autism spectrum disorder using a robotic behavioral intervention system. Autism research : official journal of the International Society for Autism Research. 2017;10(7):1306-1323.
  29. Zheng Z, Warren Z, Weitlauf A, Fu Q, Zhao H, Swanson A, Sarkar N. Brief Report: Evaluation of an Intelligent Learning Environment for Young Children with Autism Spectrum Disorder. J. Autism Dev. Disord. 2016;46(11):3615-3621.
  30. Pingault J-B, Tremblay RE, Vitaro F, Carbonneau R, Genolini C, Falissard B, Côté SM. Childhood trajectories of inattention and hyperactivity and prediction of educational attainment in early adulthood: A 16-Year longitudinal population-based study. Am J Psychiaty. 2011;168(11):1164-1170.
  31. Pingault JB, Côté SM, Galéra C, Genolini C, Falissard B, Vitaro F, Tremblay RE. Childhood trajectories of inattention, hyperactivity and oppositional behaviors and prediction of substance abuse/dependence: A 15-year longitudinal population-based study. Mol. Psychiatr. 2013;18(7):806-812.
  32. Galéra C, Côté SM, Bouvard MP, Pingault J-B, Melchior M, Michel G, Boivin M, Tremblay RE. Early risk factors for hyperactivity-impulsivity and inattention trajectories from age 17 months to 8 years. Arch Gen Psychiatry. 2011;68(12):1267-1275.
  33. Galéra C, Pingault J-B, Michel G, Bouvard M-P, Melchior M, Falissard B, Boivin M, Tremblay RE, Côté SM. Clinical and social factors associated with attention-deficit hyperactivity disorder medication use: Population-based longitudinal study. 2014;205(4):291-297.
  34. Côté S, Tremblay RE, Nagin DS, Zoccolillo M, Vitaro F. The development of impulsivity, fearfulness, and helpfulness during childhood: Patterns of consistency and change in the trajectories of boys and girls. 2002;43(5):609-618.
  35. Côté SM, Borge AI, Geoffroy M-C, Rutter M, Tremblay RE. Nonmaternal care in infancy and emotional/behavioral difficulties at 4 years old: Moderation by family risk characteristics. Dev Psychol. 2008;44(1):155-168.

Coordonnées
Centre de recherche INSERM U1219
Université de Bordeaux , ISPED case 11
146 rue Léo-Saignat 33076 BORDEAUX cedex
Tél : +33 (0)5 57 57 16 59

  • Directrice : Sylvana Côté
  • Co-directeur  : Cédric Galéra
  • Contacts : Nathalie Wattrelos


Informations

Membres


  • Gregory Michel
  • Elena Milesi
    Chef de projet communication et promotion internationale i-Share

    Parcours

    Après avoir été assistante de communication interne pour la Direction du Développement du Système d’Information d’Orange France Télécom, j’ai occupé le poste de chargée de communication projets européens de coopération transfrontalière à l’Université de Perpignan Via Domitia pendant près de 3 ans. J’ai intégré l’équipe i-Share en avril 2013. Ma mission principale : coordonner la communication de l’étude i-Share.

  • Ilaria Montagni
    Post-Doc

    Parcours

    Diplômée en Théories de la Communication à l’Université de Florence, j’ai obtenu mon Doctorat Européen (Université de Verona, Italie, et INSERM, UMR_S 1136, Institut Pierre Louis d’Epidémiologie et de Santé Publique, Paris, France) en Sciences Psychologiques et Psychiatrique avec une thèse sur « Communication, Internet et Recherche Translationelle appliqués à la Santé Mentale ». J’ai rejoint le centre en Février 2014. 

  • Christophe Tzourio
    Directeur

    Parcours

    Christophe Tzourio est neurologue et épidémiologiste. Il a été Interne des Hôpitaux de Paris et Chef de Clinique en neurologie à l’Hôpital Lariboisière. Il a rejoint l’INSERM en 1994 comme Chargé de Recherche et a été promu Directeur de Recherche en 2000. En 2005, il est devenu directeur d’une nouvelle unité de recherche INSERM U708, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. En 2001, il a été nommé professeur d’épidémiologie à l’Université de Bordeaux et praticien hospitalier au CHU de Bordeaux. En Septembre 2013, il est devenu directeur du Bordeaux Population Health (BPH), Inserm U1219, à l’Université de Bordeaux.

  • Coralie Vennin
    Doctorante
    Master de Psychologie (2015)
    • Licence en psychologie à l’université de Bordeaux
    • Master de recherche en psychologie à l’université de Bordeaux.
    • Titre de Psychologue de l’université de Bordeaux
    • Formation professionnelle et expériences en stages, auprès de diverses populations (enfants, adolescents, adultes et personnes âgées)

    Actuellement :

    • Formation doctorale en psychologie « Modélisation de la vulnérabilité émotionnelle et cognitive de la dépression en vie quotidienne chez les étudiants à La Réunion » 
      mots clefs : psychologie clinique et psychopathologie, méthodologie de recherche, traitements et analyses de données.
      direction de thèse : Pr Gregory Michel, Dr Olivier Grondin (MCU), Pr Brigitte Grondin Perez, Dr Raoul Lucas (MCU) 

     

logo_ISPED logo_SFR-santepublique-societe logo_CHU-Bordeaux logo_Institut-Bergonie logo_INRIA logo_ANRS logo_ARS logo_Charles-Perrens logo_IFSTTAR logo_HONcode