Handicap Activité Cognition Santé – HACS

Le thème central de notre équipe est le handicap avec pour retombée attendue l’inclusion sociale des personnes en situation de handicap dans les différents lieux de vie (la maison, l’école, le travail, la cité, etc.). Nos travaux s’intéressent aux personnes avec handicaps ou maladies chroniques de l’hôpital aux lieux de vie dans une approche inclusive. Nos recherches concernent un vaste champ de pathologies neurologiques : accidents vasculaires cérébraux, maladies génétiques, inflammatoires et infectieuses, traumatismes crâniens, maladies dégénérative, troubles du spectre autistique, etc.) mais aussi le vieillissement neuro-ordinaire.

 

L’approche développée s’inscrit dans le modèle fonctionnel du handicap promu par l’OMS depuis 2001, i.e., la CIF (Classification Internationale du Fonctionnement et du handicap).

Précisément, l’objet d’étude commun de l’équipe est le fonctionnement quotidien de la personne dans ses aspects physiques et cognitifs, avec un intérêt particulier porté à la locomotion (fonctions motrices axiales, posturales et de transfert) et aux comportements adaptatifs (activités dirigées vers but : projet de vie, navigation, communication, activités domiciliaires, etc.), garantissant l’autonomie et l’auto-détermination de la personne dans toutes les sphères de vie.

En plus d’être une équipe de recherche du centre Bordeaux Population Health U1219, HACS est une des équipes fondatrices de l’axe clinique de l’IFR Handicap  (institut National Fédératif INSERM / CNRS). Localement, l’équipe HACS collabore étroitement avec le centre INRIA  de Bordeaux Sud-Ouest (équipe Flowers et Potioc) et l’INCIA (Département des neurosicences- UB).un autre axe de collaboration inclue l’alliance  Université de BordeauxUniversité Laval (Québec) et intègre des professionnels des sciences de la réadaptation et l’utilisation des technologies émergentes en collaboration avec le groupe CIRRIS( Université Laval, Quebec- Canada).

Objectifs

Deux principales questions ou objectifs motivent les recherches : 1) mieux comprendre les relations entre les composantes du handicap (déficiences, limitations d’activités, et restriction de participation sociale) et mieux mesurer/évaluer chacune des trois composantes et 2) mieux intervenir pour réduire la/les situations de handicap. En d’autres termes, nos recherches impliquent d’une part, des travaux fondamentaux visant l’étude du fonctionnement quotidien, l’élaboration de nouveaux outils de mesures et, d’autre part, la conception de nouveaux programmes interventionnels.

L’originalité de HACS est de faire levier sur les progrès techniques et technologiques, et notamment dans le domaine des sciences du numérique. En effet, l’usage des technologies numériques (i.e., réalité virtuelle, orchestration d’objets communicants, serious games, BCI, machine-learning, etc. ) sont au cœur de l’activité de l’équipe comme outils d’investigation, d’évaluation, et de rééducation ou de compensation.

Ainsi, les principaux moyens d’intervention étudiés sont les approches non médicamenteuses ou environnementales supportées par des technologies innovantes et interactives intégrées dans les programmes de retour à l’autonomie ou de préservation des habiletés fonctionnelles. L’impact des interventions intègre le bénéfice effectif dans la participation, visant à l’implication optimale dans la vie réelle, en prenant en compte les obstacles et les ajustements de l’environnement.

Aussi, un intérêt particulier est porté aux mécanismes motivationnels, et plus spécifiquement à la motivation intrinsèque de la personne (i.e., théorie de l’Auto-détermination) comme « renforçateur clé » d’adhésion aux interventions ou d’adoption des nouveaux outils de compensations.

Axes

Systèmes moteurs, action et posture

  • l’évaluation du vieillissement musculaire : hypertonie déformante acquise du sujet âgé, vieillissement musculaire accéléré (causes et impact fonctionnel) chez les patients infectés par le VIH (en collaboration avec P. Mercié, G. Chêne Inserm U 897, ISPED Bordeaux), basée sur les cohortes précédemment identifiées, l’impact sur la participation de mesures préventives chez le lombalgique;
  • l’évaluation de la biomécanique du transfert-debout et l’analyse de la motricité et de la statique du tronc, la modélisation des activités locomotrices en ambulatoire et sur de longues durées chez les patients hydrocéphales à pression normale, hémiplégiques, les personnes âgées chuteuses, les parkinsoniens, prenant en considération l’impact des interventions thérapeutiques, et la détermination d’indicateurs d’une amélioration fonctionnelle, mais aussi l’impact fonctionnel et biomécanique de programmes MPR et APA chez les patients âgés sarcopéniques ou avec déviations rachidiennes, les patients VIH sarcopéniques, les sujets hémiplégiques vasculaires et parkinsoniens

Cognition, communication, interaction

  • l’étude des réorganisations et des stratégies individuelles de compensation, de la perception sensori-motrice au champ cognitif. Celle-ci permet une nouvelle approche pour la compréhension des processus sous-jacents aux incapacités fonctionnelles et des approches rééducatives innovantes;
  • l’intégration des modèles de l’activité et cognitifs par des approches globales bottom-up (cognition distribuée, dynamique et interactivité) et/ou analytiques top-down (cognition motrice, contrôle du comportement), supportées par les technologies de simulation et d’interaction. Elle vise à l’adaptation automatique des outils thérapeutiques au patient en cours d’utilisation grâce à l’analyse experte des résultats et de la performance du patient pour des rétroactions adaptées et un soutien à la prise de décision des thérapeutes ;
  • l’assistance en cognition quotidienne et les applications d’assistance facilement ajoutées ou supprimées (application mobiles ou smarthome), selon l’évolution des besoins de l’utilisateur et, dans deux lieux de vie (l’école et le Domicile).


Publications

  1. Biou, E., Cassoudesalle, H., Cogne, M., Sibon, I., De Gabory, I., Dehail, P., … & Glize, B. (2019). Transcranial direct current stimulation in post-stroke aphasia rehabilitation: a systematic review. Annals of physical and rehabilitation medicine.
  2. N’Kaoua, B. Landuran, A., & Sauzéon, H.(2019). Wayfinding in a virtual environment and Down syndrome: The impact of navigational aids. Neuropsychology.
  3. Mazon, C.., Fage, C.., &, Sauzéon, H. (2018). Effectiveness and usability of technology-based interventions for children and adolescents with ASD: A systematic review of reliability, consistency, generalization and durability related to the effects of intervention. Computers in Human Behavior.
  4. Ricardo Duarte, Michel Mesnard, Etienne Guillaud, Mathieu de Sèze. Postural and Muscular Activity Changes in Camptocormia Patients as a Result of Rehabilitation Treatment with the TPAD Brace. Annal Biostat & Biomed Appli. 1(2): 2018. ABBA. MS.ID.000507
  5. Cogné, M., Violleau, M. H., Klinger, E., & Joseph, P. A. (2018). Influence of non-contextual auditory stimuli on navigation in a virtual reality context involving executive functions among patients after stroke. Annals of physical and rehabilitation medicine, 61(6), 372-379.
  6. Cassoudesalle, H., Nozeres, A., Petit, H., Cressot, V., Muller, F., Rouanet, F., … & Dehail, P. (2016). Post-acute referral of stroke victims in a French urban area: Results of a specific program. Annals of physical and rehabilitation medicine, 59(4), 248-254.
  7. Faury, S., Rullier, E., Denost, Q., & Quintard, B. (2019). Quality of life and fatigue among colorectal cancer survivors according to stoma status-the national VICAN survey. Journal of psychosocial oncology, 1-14.

Coordonnées

Centre de recherche INSERM U897
Université Bordeaux Segalen, ISPED case 11
146 rue Léo-Saignat
33076 BORDEAUX cedex

Tél : +33 (0)5 57 57 95 38
Tél : +33 (0)5 57 57 15 96
Fax : +33 (0)5 57 57 14 86

Responsable(s)

  • Directrice :
    Professor

    Hélène Sauzéon is a full Professor of psychology and cognitive science at the University of Bordeaux (France) since 2014. Her works carried out in two labs: the former is related to the area of health research (Handicap, Activity, Cognition & Health –HACH team of Bordeaux Population Health Lab, Inserm-University of Bordeaux) and the latter is related to area of computer science (Flowers Team of Inria Center of Bordeaux). She is the team leader of HACH since 2019.

  • Directeur adjoint :
  • Contact : chantal.douence@u-bordeaux.fr


Informations

Membres


  • Noémie Duclos
    Maître de conférences
    Coordonnatrice de l’Institut Universitaire des Sciences de la Réadaptation
    Docteur en Sciences du Mouvement Humain
    Kinésithérapeute diplômée d’Etat

    Depuis 2019 : enseignant-chercheur, Université de Bordeaux – Collège Santé

    2018-2019 : maître de conférences associée, Université de Bordeaux, équipe d’accueil 4136

    2015-2018 : chercheure postdoctorante, Université de Montréal, Centre de Recherche Interdisciplinaire en Réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR, Institut Universitaire sur la Réadaptation en Déficience Physique de Montréal)

    2011-2014 : Doctorat, contrat avec mission d’enseignement (ED 463 SMH), Aix-Marseille Université, Faculté des Sciences du Sport, Institut des Sciences du Mouvement Etienne-Jules Matey (UMR 7287 CNRS & Aix-Marseille Université)

    2010-2011 : Master 2 Recherche – Sciences du Mouvement Humain, Aix-Marseille Université

    2007-2010 : Diplôme d’Etat en Masso-Kinésithérapie, IFMK du CHU de Grenoble

    2007-2010 : Licence « Activité Physique Adaptée et Santé » et Master 1 « Mouvement, Peformance, Santé et Ingénierie », Université Joseph Fourier (Grenoble I)

     

  • Stéphane Faury

    Mes thématiques de recherche s’inscrivent dans le domaine de la psychologie de la santé. Je travaille plus particulièrement auprès de personnes atteintes d’une maladie chronique (e.g., cancer, lupus).

    Mes travaux oscillent entre l’observation et  l’intervention. D’une part, le but d’une partie de mes recherches (qui prennent bien souvent la forme de revue systématique de la littérature) est d’apporter des éléments pour penser les politiques de santé publique, les stratégies préventives ou encore guider l’élaboration de recommandations de bonnes pratiques médicales. D’autre part, l’autre partie de mes études a pour objectif de développer et/ou d’évaluer l’efficacité d’intervention auprès de personnes atteintes d’une maladie chronique.

    FORMATIONS : 

    • Doctorat en psychologie, Université de Bordeaux, Inserm UMR1219, EDSP2,
      • Soutenu le 26 novembre 2018 sous la direction de Pr. B. Quintard
      • Financé par l’Institut National du Cancer – Contrat doctoral
    • D.U. Education Thérapeutique, Université de Bordeaux, 2016
    • Master 2 recherche en psychologie, Université de Bordeaux, 2014
    • Master 2 professionnel en psychologie, Université de Bordeaux, 2013 [Psychologue et psychothérapeute]
    • Licence de Psychologie, Université de Bordeaux, 2011
    • Diplôme d’Etat de Psychomotricien, Université de Bordeaux, 2010 [Psychomotricienne]
  • Hélène Sauzeon
    Professor

    Hélène Sauzéon is a full Professor of psychology and cognitive science at the University of Bordeaux (France) since 2014. Her works carried out in two labs: the former is related to the area of health research (Handicap, Activity, Cognition & Health –HACH team of Bordeaux Population Health Lab, Inserm-University of Bordeaux) and the latter is related to area of computer science (Flowers Team of Inria Center of Bordeaux). She is the team leader of HACH since 2019.

logo_ISPED logo_SFR-santepublique-societe logo_CHU-Bordeaux logo_Institut-Bergonie logo_INRIA logo_ANRS logo_ARS logo_Charles-Perrens logo_IFSTTAR logo_HONcode