Le prix Christophe Mérieux 2017 a été attribué conjointement à Serge Eholie et Xavier Anglaret U1219

Ce prix, est décerné chaque année depuis 2005 par un jury scientifique composé de membres de l’Académie des Sciences, dans le cadre des « Grands Prix des Fondations de l’Institut de France ».  Il est promu par la fondation Christophe et Rodolphe Mérieux, et récompense des scientifiques qui se sont distingués dans la recherche sur les maladies infectieuses dans les pays en développement. 

Serge EHOLIE et Xavier ANGLARET reçoivent ce prix au nom de deux équipes, l’une ivoirienne (CERMIPA) et l’autre française (UMR 1219 Inserm/Université de Bordeaux).  Ces deux équipes, réunies au sein d’un Laboratoire International Associé (LIA) de l’Inserm, de l’Université de Bordeaux, et de l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, associent des personnalités ivoiriennes et françaises de premier plan (Roger Salamon, Auguste Kadio, Thérèse N’Dri-Yoman, François Dabis, Marguerite Timite-Konan, Valeriane Leroy, Christine Danel, et plus d’une centaine d’autres membres). Elles travaillent depuis 1996 sous la tutelle conjointe de l’Agence Nationale de Recherches sur le SIDA et les hépatites virales (ANRS, France), des Ministères ivoiriens en charge de la santé et de la recherche, de l’Inserm, et de l’Université de Bordeaux.  Les missions de ce programme conjoint sont de : (i) mener des recherches sur les maladies infectieuses, pour améliorer la santé des populations ; (ii) former des jeunes à la recherche médicale. En 21 ans, ce programme a mené 83 grandes études, publié 438 articles scientifiques, formé 80 chercheurs en Master et 30 en thèse de science, et donné naissance à Abidjan à deux grands centres de soins dans lesquels sont actuellement suivies des milliers de personnes. Les études réalisées ont été à l’origine de tournants dans les recommandations internationales de l’OMS concernant la prévention des « infections opportunistes » (essai Cotrimo-CI ANRS 059, Lancet 1999), la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant (essai Ditrame ANRS 049, Lancet 1999), et le traitement antirétroviral universel (essai Temprano ANRS 12136, N Engl J Med 2015). En 2014, grâce à leur expérience en recherche clinique, ces équipes ont été parmi les quelques équipes mondiales capables de se mobiliser rapidement pour mener des essais thérapeutiques sur la maladie à Ebola en Guinée (essai Jiki INSERM, PLOS MED 2015 ; essai Prevail II INSERM/NIH, N Engl J Med 2016).

Ce partenariat bi-national, à égalité des partenaires, dans la durée, dans l’adaptation permanente qui pousse à l’innovation, et avec le soutien institutionnel des deux pays, donne une grande force à la recherche ivoirienne et française dans le paysage de la recherche internationale sur les maladies infectieuses.      

logo_ISPED logo_Université-de-Bordeaux logo_SFR-santepublique-societe logo_CHU-Bordeaux logo_Institut-Bergonie logo_INRIA logo_ANRS logo_ARS logo_Charles-Perrens logo_IFSTTAR logo_HONcode