Etude des équipes IETO et SISTM : Le risque d’accident de la voie publique augmenté chez les piétons utilisant certains médicaments

Un article scientifique publié dans le journal PLOS Medicine montre, pour la première fois, que certaines classes de médicaments entraînent une augmentation du risque d’accident chez les piétons. Cette étude, menée par l’équipe Prévention et prise en charge des traumatismes, en collaboration avec l’équipe Statistiques pour la médecine translationnelle, du centre INSERM U1219, a été rendue possible grâce au croisement des données nationales françaises sur les accidents corporels recueillies par les forces de l’ordre et des données de remboursement de l’Assurance Maladie. Ainsi, les consommations médicamenteuses d’un échantillon d’environ 16 000 piétons sur une période de 2005 à 2011 ont été étudiées. Mélanie Née et Ludivine Orriols, deux chercheuses qui ont mené l’étude, attirent notamment l’attention sur des médicaments largement utilisés qui ont été identifiés comme présentant un risque pour les piétons : les benzodiazépines et apparentés, les antihistaminiques, les anti-inflammatoires et les antirhumatismaux.

logo_ISPED logo_Université-de-Bordeaux logo_SFR-santepublique-societe logo_CHU-Bordeaux logo_Institut-Bergonie logo_INRIA logo_ANRS logo_ARS logo_Charles-Perrens logo_IFSTTAR logo_HONcode