Economie et management des organisations de santé – EMOS 

L’équipe développe des projets de recherche en évaluation des politiques et des systèmes de santé poursuivant une démarche appliquée et pluridisciplinaire mobilisant économistes, professionnels de santé (médecins et infirmiers) et chercheurs en sciences humaines et sociales ainsi qu’en évaluation des systèmes de santé.

Les travaux de l’équipe EMOS se confrontent aux questions de l’évaluation en santé dans des perspectives très différentes tant du point de vue des objets étudiés (politiques nationales d’accès aux soins, régulation locale des parcours de soins, services hospitaliers, innovations de santé … ), des critères d’évaluation privilégiés (taux de recours aux aides publiques, efficience, inégalités d’accès aux soins, fidélisation du personnel, réhospitalisations …) que des méthodes et données mobilisées (économétrie sur données administratives, études interventionnelles, modélisation médico-économique sur données cliniques et sur données de registres, entretiens qualitatifs auprès des acteurs du système de santé …).

Objectifs

Les objectifs de l’équipe EMOS sont de :

  • Contribuer à l’évaluation des politiques (nationales et locales), des systèmes et des innovations (thérapeutiques, organisationnelles, technologiques …) de santé en France et sur le territoire aquitain en particulier.
  • Participer à l’approfondissement des méthodes de l’évaluation des politiques et des systèmes de santé.
  • Contribuer à une connaissance approfondie du fonctionnement des organisations de santé en privilégiant l’interdisciplinarité et la collaboration étroite avec les acteurs du système de santé.

De nombreux projets de recherche sont conduits en collaboration avec des partenaires de l’intervention et de la décision en santé publique.

2015-06_EMOS-Team

 

Coordonnées

Centre de recherche INSERM U1219
Université de Bordeaux – ISPED
146 rue Léo-Saignat
33076 BORDEAUX cedex

Tél : +33 (0)5 57 57 95 51

  • Directeur :
    Professeur d’économie

    Parcours

    Co-directeur du LEGOS (Laboratoire d’Economie et de Gestion des Organisations de Santé) de l’université Paris Dauphine de 2006 à 2012 après avoir été professeur à l’université d’Orléans, il est depuis en poste dans le collège santé de l’université Bordeaux au sein de l’ISPED (Institut de Santé Publique, d’Epidémiologie et de Développement). Économiste de la santé, ses travaux de recherche se focalisent sur l’évaluation économique des politiques de santé et plus précisément sur l’accès aux soins, les inégalités sociales de santé et l’économie des soins de long terme.

  • Contact : emos.bphu1219@u-bordeaux.fr


Informations

Axes

Parcours et accès aux soins :

La question du parcours de soins, pour les personnes atteintes de maladies chroniques et les personnes fragiles ou dépendantes en particulier, est au cœur des préoccupations des décideurs publics soucieux d’améliorer la performance du système de soins.
L’objet de ce premier axe de recherche est centré sur l’analyse de l’effet des politiques de santé sur les parcours de soins. L’équipe est en particulier fortement investie dans le projet d’évaluation des TSN (Territoire de Soins Numérique), expérimentation dans cinq régions françaises du déploiement d’outils numériques visant une meilleure coordination des soins et une amélioration des parcours de santé. Au-delà de l’étude d’impact de ces expérimentations, une réflexion sur la notion même de parcours de soins et sur leurs modes d’identification dans les bases de données mobilisées est initiée.

En collaboration avec d’autres équipes du Centre s’intéressant au thème du vieillissement, cette réflexion est déclinée pour l’analyse des parcours des personnes âgées dépendantes dans le cadre notamment d’un programme de recherche sur l’évaluation des MAIA (Maisons pour l’Autonomie et l’Intégration des malades d’Alzheimer). La question du parcours des patients victimes d’Accident Vasculaires Cérébraux (AVC) ainsi que des liens entre parcours et séquelles post-AVC en particulier mobilisent également plusieurs chercheurs de l’équipe, sur la base des données de l’observatoire des accidents vasculaires cérébraux (OBA2) piloté par l’ARS et mis en œuvre par le CCECQA.

Un déterminant premier de la performance du parcours de soins est naturellement l’accès aux soins et l’accès financier aux soins en particulier. Cette question est étudiée pour trois populations fragiles : les ménages pauvres, les étudiants et les migrants. Pour ces populations, la recherche se focalise sur l’identification des obstacles à l’accès aux soins (des freins financiers en particulier pour les ménages pauvres) et l’évaluation des politiques publiques centrées sur la facilitation de l’accès aux soins (ACS, AME, CMU-C).

Les données mobilisées pour l’ensemble de ces travaux sont essentiellement celles des bases médico-administratives (PMSI, SNIIRAM, CAF …) mais également des données de cohortes (3C, I-Share, registres aquitains cardio-neuro-vasculaires) qui autorisent un suivi longitudinal des individus. Des données d’enquêtes en population générale (ESPS) ou ad hoc sur des populations spécifiques ou encore des établissements peuvent être également mobilisées.

Efficience des activités de santé :

Cet axe de recherche est centré sur la mise en relation des coûts et des résultats des interventions de santé (thérapeutiques, diagnostiques, préventives, organisationnelles) pour maximiser la santé des populations dans le cadre d’un budget donné. Les travaux y sont menés en lien étroit avec l’Unité de Soutien Méthodologique à la Recherche Clinique et Epidémiologique (USMR) du CHU de Bordeaux et le CIC 14-01 module épidémiologie clinique. Ils s’appuient sur des études cliniques ou des modèles de décision avec autant que possible utilisation des données déjà collectées :

  • Cohortes et registres : par exemple, l’équipe EMOS est associée à un projet de recherche utilisant les données du registre VIH aquitain (cohorte Aquitaine du GECSA) avec pour objectif d’estimer les consommations de soins des patients et d’analyser la pertinence des parcours.
  • Bases de données médico-administratives, en particulier le Système National d’Information Inter-régimes de l’Assurance Maladie (SNIIR-AM), avec développement des techniques d’appariement probabiliste avec les données d’études cliniques.

Les méthodes statistiques et de modélisation probabiliste appliquées à l’analyse d’efficience et l’analyse de la valeur de l’information sont centrales dans l’activité de cet axe.

Performance et management à l’hôpital :

Le troisième axe de recherche de l’équipe porte sur la performance des organisations et des activités à l’hôpital.

Le projet MoSTRA, financé dans le cadre de l’appel à projet de recherche ministériel PREPS (Programme de recherche sur la performance du système de soins), analyse l’efficacité et les conditions d’efficacité de combinaisons d’outils de déploiement de bientraitance (parmi ceux élaborés par la Fédération des Organismes Régionaux pour l’Amélioration des Pratiques et des Organisations – Forap et la Haute Autorité de Santé – HAS), choisies dans les établissements de santé MCO (médecine, chirurgie, obstétrique). Le projet prévoit une combinaison d’analyses quantitatives et qualitatives, selon un schéma transversal répété au sein de 30 établissements de santé, répartis dans quatre régions françaises, avant, six mois et dix-huit mois après la mise en place de la combinaison d’outils et ce de façon concomitante dans tous les établissements participants.

Par ailleurs, dans le cadre d’un projet conventionné entre l’ISPED et la direction des soins du CHU de Bordeaux s’inscrivant dans l’optimisation de la gestion des ressources humaines, un travail a été développé par l’équipe pour comprendre les phénomènes d’attractivité et de fidélisation des cadres en poste de nuit.

Le thème de performance à l’hôpital est également alimenté par des travaux autour de la pertinence des soins, menés en lien avec l’Unité Méthode d’Evaluation en Santé du CHU de Bordeaux. Des travaux de validation d’indicateurs de pertinence des prescriptions, de définition d’indications d’actes ou d’analyse d’impact d’interventions sur la pertinence des soins sont largement développés.

Membres


  • Antoine Benard
    MD, PhD

    Fonctions

    Clinical Epidemiologist – Hospital Practitioner, Bordeaux University Hospital

    Bordeaux University Hospital Clinical Epidemiology Unit (USMR, Head: Pr. Rodolphe Thiébaut)

    http://usmr.isped.u-bordeaux2.fr

    CIC 14-01 Clinical Epidemiology Module (Head: Pr. Genevièv Chêne)

     

    Researcher, Research Centre U897, Bordeaux School of Public Health

    Team: economics and management of health systems (EMOS, Head: Pr Jérôme Wittwer)

    Research interest: statistical and decision-analytic methods for cost-effectiveness analysis, and the use of value of information analysis to inform policy decisions in primary care and chronic diseases management.

     

     

     

  • Nabil Bikourane
  • Emmanuelle Gagnou-Savatier
    Enseignant-Chercheur

    Parcours

    ENS Cachan – Université Paris1 Panthéon- Sorbonne – LEST-CNRS (Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail) – Université de Bordeaux –

  • Borja Garcia Lorenzo
    Économiste de la santé
    Post-doctorant

    Économiste de la santé, post-doctorant à l’EMOS de la Université de Bordeaux, chercheur à l’Unité d’Évaluation des Technologies de Santé  aux Îles Canaries (SESCS) et enseignant au Master de Santé Publique de la l’Université Européenne de Canarias (UEC). Docteur en Économie de l’Université de Las Palmas de Gran Canaria (ULPGC) et Master en Économie Industrielle à l’Université Carlos III de Madrid. Il a été chercheur invité à l’École d’Économie de Toulouse (TSE) et au Groupe d’Analyse Economique Théorie (GATE) à Lyon. Aussi, il a été enseignant d’économétrie à l’ULPGC et à l’UEC pendant son séjour en Espagne. Ses travaux de recherche se focalisent sur l’évaluation économique de dispositifs médicaux et de politiques de santé, l’économie du médicament et la prise de décisions dans le financement de santé.

  • Emilie Lesaine
    Médecin de santé publique

    Depuis 2016:  Médecin coordonnateur des registres cardio-neuro-vasculaires en Aquitaine – Institut de Santé Publique, d’Epidémiologie et de Développement (ISPED), Université Victor Segalen Bordeaux2

    2010 à 2016: Médecin coordonnateur des registres cardio-neuro-vasculaires en Aquitaine – Comité de coordination de l’évaluation clinique et de la qualité en Aquitaine (CCECQA)

    2009-2010: Master d’épidémiologie à l’Institut de Santé Publique, d’Epidémiologie et de Développement (ISPED), Université Victor Segalen Bordeaux2

    2007: Doctorat d’Etat en médecine, Université Victor Segalen Bordeaux2

  • Viviane Ramel
    Chef de projet Plateforme Cassiopée, d’interface entre recherche et décision en santé publique en Aquitaine
    Doctorante Equipe EMOS

    Parcours

    Depuis 2014 Chargée de cours « Politique internationale de coopération en santé » pour Université francophone Senghor

    2012-2013 Chef de projet Évaluation de l’atteinte des objectifs du deuxième Plan national santé environnement (PNSE2) et des objectifs Environnement de la Loi de santé publique de 2004, Haut Conseil de la santé publique (HCSP), Min. affaires sociales et santé

    2010-2012 Master of Public Health (MPH), spécialisation Santé Environnement et Épidémiologie, École des Hautes Études en Santé Publique, mémoire sur inégalités environnementales de santé

    2008, 2009 Investigatrice participation des femmes, VIH/Sida, personnes transgenres, processus du Fonds mondial de lutte contre VIH/Sida, tuberculose et malaria en Amérique latine et dans les Caraïbes, ONG Aid For AIDS, Equateur et assistante technique Élaboration volets VIH, TB du projet de pays pour sa soumission à la 8ème phase de financement du Fonds Mondial VIH/Sida, TB et malaria, PNUD

    2007-2010 Chargée de mission Santé, Égalité femmes-hommes, VIH/Sida, Violence, déterminants de la santé, Organisation des Nations Unies (ONU) : OPS/OMS et UNIFEM (ONUFemmes) Région andine, Equateur

    2005-2007 Master Gestion des institutions et des organisations, spécialisation «Coopération Internationale au Développement et Gestion de Projets», Sciences Po Bordeaux

    2003-2007 Double diplôme franco-espagnol : Diplôme Sciences Po Bordeaux et « licenciatura » en Sciences Politiques et de l’Administration, Université de Grenade – Espagne

  • Thomas Renaud
    Ingénieur de recherche contractuel

    Parcours

    Chef de projet en Évaluation médico-économique des politiques de santé à l’Institut de Santé Publique, d’Epidémiologie et de Développement (ISPED) en 2014-2015

    Consultant et formateur indépendant – Economie de la santé, Statistiques et ingénierie des données de santé, Logiciels statistiques – de 2009 à 2015

    Ingénieur de recherche à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) en 2009-2010

    Chargé de recherche à l’Institut de Recherche et de Documentation en Économie de la Santé (IRDES) de 2000 à 2009

     

  • Florence Saillour-Glenisson
    Praticien Hospitalier – Unité Méthode Evaluation en Santé – Service d’Information Médicale – CHU de Bordeaux
    Responsable scientifique des registres cardio-neuro-vasculaires en Aquitaine
    Membre du consortium Duque (Deepening our Understanding of Quality Improvement in Europe
    Membre du jury du Preps (Programme de Recherche pour l’Evaluation de la Performance en Santé) de la DGOS

    Parcours

    Docteur en Médecine, médecin de santé publique, spécialisée en évaluation des actions de santé, F Saillour-Glénisson exerce depuis janvier 2013 la fonction de Praticien Hospitalier au sein de l’Unité Méthodes d’Evaluation en Santé du CHU de Bordeaux, après avoir été responsable de l’axe amélioration des pratiques et des organisations au CCECQA (Comité de coordination de l’évaluation clinique et de la qualité en Aquitaine) entre 1997 et 2012. Elle est en charge au CHU de Bordeaux de l’accompagnement méthodologique des projets de recherche en évaluation et de la coordination des travaux d’évaluation des pratiques professionnelles. Elle exerce de nombreuses activités d’enseignement en évaluation

    F Saillour-Glénisson a une activité de recherche en tant qu’investigateur principal de plusieurs projets de recherche nationaux en évaluation des systèmes de santé (Projet « Optimisation des prescriptions du bilan thyroïdien » – appel d’offre de recherche HAS, 2000 ; Projet « TheOReM » – Appel de recherche HAS, 2006 ; Projet MoSTRA – appel d’offre Preps 2013). Elle a participé à des projets de recherche internationaux en évaluation des systèmes de santé et sécurité des soins (Co-coordonatrice du projet DUQUE – Deepening our Understanding of Quality Improvement in Europe et chargé de projet de la validation transculturelle d’outils d’identification des événements indésirables, pilotée par la World Alliance for Patient Safety – OMS – Genève).

    Au sein de la FORAP (Fédération des Organismes Régionaux et territoriaux pour l’Amélioration des Pratiques et organisations en santé), F Saillour-Glénisson a exercé les fonctions de vice présidente, puis de trésorière. En tant que coordonnatrice du groupe mutualisation des travaux de la Forap, elle a coordonné les travaux d’élaboration d’outils de promotion de la bientraitance et co-rédigé le rapport Forap – HAS « Le deploiement de la bientraitance. Guide à destination des professionnels en établissements de santé et EHPAD ».

  • Matthieu Sibé
    Enseignant-chercheur en Sciences de Gestion
    Directeur-adjoint ISPED

    Parcours

    Spécialisé dans l’étude des modèles organisationnels explicatifs de la fidélisation et de l’attractivité des personnels, je m’intéresse plus précisément au concept nord-américain de Magnet Hospital, défini comme un établissement où le mode de management conjugue qualité de vie au travail et qualité des soins. Mes recherches s’appuient sur des approches principalement quantitatives à partir de modèles d’équations structurelles (LISREL et PLS) ainsi que sur des procédures d’analyse des données en vue de valider statistiquement des outils psychométrique de recueil

  • Elise Verpillot
    Maitre de conférences en sciences Economiques

    Parcours

    Doctorat de sciences économiques, Université de Franche Comté Novembre 2007

    Allocataire de recherche – Moniteur 2003-2006

    ATER IEP Strasbourg 2006-2008

  • Jerome Wittwer
    Professeur d’économie

    Parcours

    Co-directeur du LEGOS (Laboratoire d’Economie et de Gestion des Organisations de Santé) de l’université Paris Dauphine de 2006 à 2012 après avoir été professeur à l’université d’Orléans, il est depuis en poste dans le collège santé de l’université Bordeaux au sein de l’ISPED (Institut de Santé Publique, d’Epidémiologie et de Développement). Économiste de la santé, ses travaux de recherche se focalisent sur l’évaluation économique des politiques de santé et plus précisément sur l’accès aux soins, les inégalités sociales de santé et l’économie des soins de long terme.

logo_ISPED logo_Université-de-Bordeaux logo_SFR-santepublique-societe logo_CHU-Bordeaux logo_Institut-Bergonie logo_INRIA logo_ANRS logo_ARS logo_Charles-Perrens logo_IFSTTAR logo_HONcode